Le Salon du livre francophone de Beyrouth

a fêté ses vingt-cinq ans en 2018, est devenu un événement incontournable de la vie littéraire, culturelle et économique libanaise. Il est organisé chaque année depuis 1993 par l’Institut français en partenariat avec le Syndicat des importateurs de livres. Troisième salon du livre francophone au monde après ceux de Paris et Montréal, il a rassemblé lors de sa dernière édition 180 auteurs, 200 manifestations et a attiré près de 80 000 visiteurs, dont 20 000 scolaires et étudiants. Ce succès témoigne de l’importance de la francophonie au Moyen-Orient et tout particulièrement au Liban, où elle illustre et nourrit la diversité culturelle, le dialogue et la liberté d’expression.

Des auteurs venus de France ou d’autres pays francophones viennent à la rencontre d’auteurs libanais et de leur public, pour échanger et contribuer à la diffusion de la francophonie et de ses valeurs : unique salon francophone dans une région dont l’actualité est parfois difficile, il y est plus que jamais essentiel pour favoriser le dialogue entre les cultures. Il possède en outre la spécificité d’être un salon de libraires, ce qui le rend incontournable dans l’organisation économique des librairies francophones – secteur que l’Ambassade de France au Liban a à cœur de soutenir.

 

Créé pour soutenir les professionnels du livre à l’issue des guerres libanaises, cet événement est aujourd’hui bien installé dans la vie culturelle du Liban et constitue l’un des temps forts de la promotion de la langue française et de l’édition francophone. Avant tout, le Salon du livre francophone est un lieu privilégié de rencontre entre auteurs, éditeurs et le public libanais toujours plus nombreux. Ce grand rendez-vous est également l’occasion d’engager des débats informés sur les grands thèmes de l’actualité.

À travers ces conférences, ces moments de débat et d’échanges, il s’agit de faire entendre des voix françaises à propos de thématiques qui traversent la société civile libanaise. L’expertise française, au carrefour entre les sphères savantes et profanes, s’appuyant sur les acquis des sciences humaines et sociales, permet la diffusion des valeurs auxquelles la France est attachée. Parmi elles figure la constitution d’un libre espace de parole, dans lequel chacun peut s’exprimer. Grâce au débat d’idées, c’est aussi la perpétuation d’un modèle qui met en avant l’esprit critique que l’Ambassade de France au Liban cherche à promouvoir, favorisant ainsi la paix et le vivre-ensemble.

https://www.youtube.com/watch?v=WOwiLsUpiZs

Partager :