Coopération universitaire et scientifique

Une coopération bilatérale dense et pérenne entre la France et le Liban Le pôle « Coopération universitaire et scientifique » soutient des programmes de coopération bilatéraux de mobilité académique et scientifique, accompagne le développement de réseaux structurants entre acteurs de l’enseignement supérieur et facilite l’accès à l’enseignement supérieur français.

Les relations universitaires et scientifiques entre la France et le Liban sont anciennes et dynamiques. Afin de soutenir les établissements d’enseignements supérieur et les instituts de recherche libanais dans un contexte de forte dégradation économique et financière et d’augmentation de la mobilité étudiante libanaise, l’Institut français du Liban déploie son action autour de 4 axes :

  • Il appuie la démarche qualité des universités libanaises en soutenant les procédures d’accréditations entreprises par les universités libanaises auprès d’organismes français, tels que le HCERES ou la CTI. Ces accréditations permettent aux universités libanaises de satisfaire aux exigences de qualité et de reconnaissance de plus en plus fortes face à l’internationalisation croissante du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche.
  • Il veille à la consolidation et à l’émergence de partenariats universitaires entre la France et le Liban, grâce notamment au développement de co-diplômes entre établissements universitaires français et libanais. L’objectif est de contribuer à l’émergence de partenariats d’excellence et de favoriser l’employabilité des jeunes diplômés. A titre d’exemple, l’Université Libanaise et l’Université Saint-Joseph comptent à elles seules près de 100 co-diplômes avec des établissements français.
  • Il participe au renforcement des structures universitaires et à leur bonne gouvernance en favorisant les échanges d’expertise et le dialogue interdisciplinaire. L’Institut français soutient notamment les mobilités et l’organisation de colloques, séminaires et formations contribuant à cet objectif. Il participe également à l’animation du réseau Alumni.
  • Il contribue au renforcement de la coopération scientifique et à la valorisation de la recherche en soutenant les projets visant la structuration, la dissémination et la valorisation de la recherche en lien avec les enjeux sociétaux. La coopération scientifique franco-libanaise s’appuie principalement sur le programme de recherche franco-libanais CEDRE (voir encadré détaillé sur le Partenariat Hubert Curien CEDRE). Dans le cadre de sa politique de coopération scientifique, l’Institut français du Liban travaille étroitement avec les différents départements de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo).

Par ailleurs, l’Ambassade de France au Liban/Institut français du Liban soutient la mobilité des étudiants libanais entre le Liban et la France. Pour cela, plusieurs programmes de bourses du gouvernement français sont à leur disposition : bourses de stage ou de mobilité sur un semestre pour le niveau Master 2 ; bourses d’études pour le niveau Master 2 ; bourses d’études pour le niveau Doctorat ; bourses de séjours scientifiques de haut niveau (SSHN) ; bourses co-financées.  Pour plus d’informations sur les programmes de bourses de l’Institut français du Liban, consultez la rubrique[1] dédiée aux bourses.

Partie prenante de la coopération universitaire et scientifique entre la France et le Liban, la coopération hospitalo-universitaire est également très riche. Il existe une forte demande des médecins libanais souhaitant se former ou exercer en France. A ce jour, on dénombre 30 conventions actives entre des centres hospitalo-universitaires qui donnent lieu à des échanges d’enseignants-chercheurs et de doctorants et environ 5 000 professionnels de santé libanais exercent aujourd’hui en France. S’agissant de la formation initiale, près de 120 étudiants de troisième cycle (internes/résidents) sont accueillis en France chaque année dans le cadre du dispositif DFMS (diplôme de formation médicale spécialisée). Il s’agit de l’un des contingents les plus importants au monde.

[1] Ajouter le renvoi vers la page dédiée une fois que le site sera opérationnel.

 

Zoom sur les établissements issus de la coopération franco-libanaise

  • L’École Supérieure des Affaires de Beyrouth (ESA)
  • L’Institut Supérieur des Sciences appliquées et Economiques – Cnam Liban (Issae-Cnam Liban)
  • La faculté de technologie de l’Université Libanaise, anciennement l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Saïda
  • Campus France
  • Ecole Supérieure des Affaires de Beyrouth (ESA)
  • L’ISSAE-CNAM Liban (Institut Supérieur des Sciences appliquées et Economiques)
  • L’Institut universitaire de technologie (IUT) de Saïda